retourner
chapitre 8: Propositions relatives


  8.1.1 Les aspects à prendre en considération dans les propositions relatives


A quoi fait-on référence?

Pour la compréhension de ce chapitre, il est important de savoir que le pronom relatif varie selon la chose à laquelle la proposition relative fait référence.

A quoi peut-on faire référence ?
  à un objet précis de la phrase principale
  Est-ce que tu vois l' homme qui m' a volé mon argent?
  à une idée ou a un ensemble de mots.
  Il ne croyait jamais ce qu' on lui disait.

Le "ce que" ne fait pas référence à quelque chose de concret, à une voiture, un homme, une femme. Il fait référence à une idée. Hier quelqu' un lui a dit qu' il pouvait gagner 10.000 euro en cinq minutes, qu' il y avait des lapins au fond de la mer ou quelque chose de ce genre et lui ne l' a pas cru. Ce qu' il n' a pas cru c' est une idée, un ensemble de mots. Nous parlerons d´ "idées" dans les chapitres suivants. Dans la première phrase
on fait référence à quelque chose de concret, à un homme. Les pronoms relatifs varient selon la chose à laquelle ils font référence. Si vous pensez que cela est très simple en français jetez un coup sur le site www.francese-online.de. C' est un manuel de grammaire française pour les personnes dont la langue maternelle est l' italien.

sujet, complément du nom, complément d´complément direct ou indirect

Le pronom relatif à choisir dépend uniquement de sa fonction dans la proposition relative. Il est sans aucune importance si la chose à laquelle il fait référence est sujet, complément direct ou complément indirect dans la phrase principale. Il n´y a à cet égard aucune différence entre le français et l' italien.

a) L' homme qui traverse la rue est heureux.
b) J' ai vu un homme qui traverse la rue.
c) L' homme que je vois traverse la rue.

Le pronom relatif qui, dans les phrases a) et b) est sujet dans la proposition relative, mais fait référence au sujet de la phrase principale dans la phrase a) et à l´objet direct dans la phrase b). Nous voyons donc qu' il n´est pas important si le pronom relatif fait référence au sujet ou à l' complément direct de la phrase principale. Seule sa fonction dans la proposition relative est importante. Le cas de c) est différent. Dans ce cas le pronom relatif est le complément direct de la proposition relative. Il faut donc utiliser que (complément direct) au lieu de qui (sujet). C' est quelque chose qu' il faut absolument comprendre. Seule la fonction du pronom relatif dans la proposition relative décide quel pronom relatif il faut utiliser.


La question principale est donc celle-ci. Comment savoir si le pronom relatif est sujet ou complément direct de la proposition relative. Afin de ne pas commettre d´ erreurs, la réponse pragmatique serait celle-ci: il s' agit d' un sujet, si vous utilisez
qui et objet direct si vous utilisez que. Pas de problème donc au niveau pratique. Si on veut une explication moins pragmatique il faut regarder ces phrases.

a) La filles
qui joue dans le jardin est ma cousine.
a) Les filles
qui jouent dans le jardin sont mes cousines.
b) La fille
que je vois joue dans le jardin.
b) Les filles
que je vois jouent dans le jardin.

Les propositions relatives sont marquées en bleu. Nous voyons que dans le cas a) le verbe change, si le sujet de la phrase est au pluriel, puisque le verbe s´accorde avec le sujet. Dans le cas b) le verbe ne change pas.

Le tableau ci-dessous montre encore une fois les différentes constellations.

sujet, complément du nom, complément d´objet direct ou indirect
  L' homme qui traverse la rue est mon oncle.
  L' homme dont on a volè la voiture est mon oncle.
  L' homme auquel j' ai donné ma voiture est mon oncle.
  L' homme que je vois est mon oncle.


Systèmes concurrentiels

Un problème sur lequel il faudra parler est celui des systèmes concurrentiels, cela veut dire, que dans certains contextes on a le choix. Voici un exemple.

L' homme à qui j' ai donné l' argent a disparu.
L' homme auquel j' ai donné l' argent a disparu.

Nous parlerons dans les chapitres suivants aussi des systèmes concurrentiels.

Avec ou sans préposition

Assez souvent il y a une préposition devant le pronom relatif.

La copine avec laquelle je suis allé en Espagne.
La table sur laquelle je pose ma main.

Le système français ne correspond pas exactement au système italien. Nous en parlerons donc.

Propositions relatives restrictives et propositions relatives non restrictives

Les langues romanes telles que le français, l' espagnol, l' italien etc. font la différence entre propositions relatives restrictives et propositions relatives non restrictives. Bien que cette différence ne soit pas très importante, il faut la connaître puisque la ponctuation est diverse. Les phrases relatives non restrictives sont séparées de la phrase principale par des virgules.

Proposition relative non restrictive (avec virgules)
Mon chef, qui est toujours très poli, était de mauvaise humeur aujourd'hui.

Proposition relative restrictive (sans virgules)
La femme à qui j' ai donné l' argent a disparu.

Cela mis à part, il y a en français une autre petite différence. Normalement lequel ne peut être utilisé que si le pronom relatif est le sujet de la phrase relative.

correct: L' homme qui m' a rendu visite hier était mon père.
faux: L' homme lequel m' a rendu visite hier était mon père.

Pourtant dans une proposition relative non restrictive c' est possible.

correct: Mon chef, qui est toujours très poli, était de mauvaise humeur aujourd'hui.
correct: Mon chef, lequel est toujours très poli, était de mauvaise humeur aujourd' hui.

Cela étant dit, il nous reste seulement à définir la proposition relative non restrictive. La proposition relative restrictive apporte une information essentielle pour la compréhension de la phrase. Sans la phrase relative (s' il s' agit d' une proposition relative restrictive) la phrase n' est pas compréhensible.

Le stylo qui se trouve sur la table lui appartient.

Si nous supprimons la proposition relative (...qui se trouve sur la table...) nous avons "Le stylo lui appartient". Tout le monde se poserait alors la question de savoir de quel stylo est-on en train de parler. C' est complètement différent s´il s´agit d' une proposition relative non restrictive.

Marcel Proust, qui est un écrivain français, était toujours malade.

Si on supprime la proposition relative (...qui est un écrivain français...) la phrase serait "Marcel Proust était toujours malade". Personne ne se poserait la question de savoir qui était toujours malade, puisque c' est évident: Marcel Proust.

Pourtant la chose peut être plus subtile. Regardons cette phrase.

a) Les enfants qui ne font jamais ce qu' on leur demande courent le risque de se faire mal.

On pourrait comprendre cette phrase de deux façons différentes. Il est possible (proposition relative restrictive) qu' une partie des enfants ne fait jamais ce qu' on leur dit et se fait pourtant mal. Mais il est possible aussi que tous les enfants (proposition relative non restrictive) ne font jamais attention à ce qu' on leur dit et tous se font mal. Dans ce dernier cas il faudrait mettre des virgules.

b) Les enfants, qui ne font jamais ce qu' on leur demande, courent le risque de se faire mal.

Dans le cas a) il y a une restriction (c' est une proposition relative restrictive) puisqu' on ne parle pas de tous les enfants, on parle seulement des enfants qui ne font pas attention à ce qu' on leur dit. Dans le cas b) il n' y a aucune restriction, la proposition relative ne restreint donc pas le nombre d' enfants et ne donne aucune information nouvelle, elle décrit seulement une propriété commune à tous les enfants.




 retourner
chapitre 8: Propositions relatives


contact mentions légales déclaration de protection de données