retourner
Chapitre 16: Conjonctions


  16.1 Conjonction - Introduction

Ce chapitre est un peu long , puisque si on y réfléchit bien on se rend compte que c' est plus compliqué de ce qu' il pourrait apparaître à première vue.

1)Les conjonctions sont compliquées, puisque le même mot peut être conjonction, préposition ou adverbe et même parfois un pronom. En général, dans toutes les grammaires, on ne fait pas de différence entre conjonction, préposition ou adverbe. On présente ces mot soit comme conjonction, soit comme préposition, soit comme adverbe. Mais il se peut que le français fasse la différence entre l' adverbe et la conjonction, mais pas l' italien et il se peut aussi que l' italien distingue entre la préposition et la conjonction, mais pas le français. Regardons cet exemple.

a) Après le petit déjeuner je vais au cinéma.
b) Après que je le lui ai dit, il s' est fâché.
c) Je le fais après.

Dans la phrase a) après est une préposition, définit un espace temporel en relation avec un substantif. C' est ce que font les prépositions en général, elles établissent des relations temporelles, dans l´espace, de but, de concession, etc. entre deux objets. Le cas b) est complètement différent. Dans b) après est une conjonction qui établit une relation temporelle entre la proposition principale et la proposition subordonnée. Finalement nous avons le cas de c) où après est un adverbe, ce qui est assez logique, s' il n' y a ni objet ni une phrase subordonnée, il ne peut pas établir une relation. Dans ce cas, après se réfère au verbe. Si nous regardons la chose d' un peu plus près nous verrons qu´ après dans ce cas, est un adverbe pronominal, puisqu' il remplace quelque chose. Si on ne sait pas après quoi il va le faire (après le dîner, après être aller à la piscine, après l' école etc. etc.) la phrase n' a aucun sens. Après, tout au contraire de plus tard (Je le fais plus tard) n' est pas absolu, il fait référence à quelque chose, et donc un pronom (adverbe pronominal).

2) La deuxième difficulté consiste dans le fait que la traduction d' une conjonction dépend du contexte. Autrement dit, il se peut qu' une conjonction ait une intersection avec une conjonction italienne sans que cela veuille dire qu' on traduit toujours avec la même conjonction dans n' importe quel contexte.

3) Cela est le point le plus important d' un point de vue didactique. Nous avons cherché de présenter toutes les conjonctions avec un valeur sémantique similaire ensemble. S' il y a des différences dans un certain contexte nous avons essayé de décrire ces différences.

4) Il y a des conjonctions qui expriment irréalité, insécurité, espoir et qui demandent à cause de cela le subjonctif. Il y a cependant des conjonctions qui demandent le subjonctif en français, mais pas en italien et vice-versa.

 retourner
Chapitre 16: Conjonctions


contact mentions légales déclaration de protection de données