apprendre l' italien en ligne - cours d' italien - gratuit
anglais-online.de
allemand-online.de
espagnol-online.de
Contenu |

 
biographie: Francesco Petrarca

 Francesco Petrarca

Francesco Petrarca naquit le 20 juillet de 1304 à Arezzo et mourut le 18 juiellet de 1374, il est donc plus au moins cinquante ans plus jeune que Dante (1265 - 1321), l' autre poète le plus fameux de l' Italie. Tout comme Dante avait dédié son œuvre à Beatrice, Petrarca avait dédié le sien à Laura, une femme qu' il encontra pour la première fois, selon ce qu' il raconte lui-même le 6 april de 1327. Son père était notaire, mais fut exilé de Firence étant un militant du pape (c' est toujours le même conflit entre ghibelins et guelfes, voir les annotations à Dante). À l' âge de sept ans il suit son père à Avignon. Il étudia droit à Montpellier et à Bologne, mais ne finit pas ses études et devient prêtre. Son œuvre plus fameux, quoique dénommé par lui-même 'petite chose' est le Canzoniere, écrit en Italien et pas comme le reste de son œuvre en latin, une collection de 366 poèmes.

Dans une interprétation du poèmes que nous avons ici nous lisons.

Dominatrice al centro dell’esistenza di Petrarca vi è una donna, Laura; ma, mentre per Dante l’amore per Beatrice è un punto di partenza, per giungere a una visione religiosa del mondo, alla fede in Dio, Laura resta una donna, amata per la sua bellezza, per il fascino dei suoi occhi, delle chiome bionde, delle mani sottili, del bel fianco (Chiare, fresche et dolci acque). Ad attirare Petrarca è la terra con tutte le sue seduzioni. Nella “Vita Nova” i segni che accompagnano la morte di Beatrice sono gli stessi che accompagnano la morte di Gesù: con questo Dante sottolinea il misticismo della donna. In Petrarca invece l’amore per la donna e l’immagine di Cristo sono in opposizione, anzi l’amore è di ostacolo alla salvezza (Era il giorno ch’al sol si scoloraro). Questo concetto di amore che fa scaturire tutte le più basse passioni dell’animo è ripreso anche nel terzo libro del Secretum dove Agostino, con abili argomentazioni, fa confessare a Petrarca di aver amato la bellezza fisica di Laura e che questo amore è stato origine di traviamento.

Le centre de l' existence de Petrarca est dominé par une femme, Laura. Mais tandis que Beatrice pour Dante est le principe d' un chemin qui le mène à une vision réligieux, à Dieux, Laura reste une femme, aimée par sa beauté, ses yeux, se cheveux blonds, ses mains fines, sens hanches (l' eau doux et claire). Petrarca est fasciné par les séductions du monde. Dans la Vita Nova la mort de Beatrice est accompagné des mêmes signes que nous trouvons aussi dans la mort de Jesus, ce qui souligne la conception mystique que Dante avait de Beatrice. Pour Petrarca l' amour pour une femme et l' amour de Dieux se contradise, il est même un obstacle pour la salvation (Ce fut le jour quand le soleil perdut lueur...). Ce concept de l' amour, qui déclenche les passions les plus bas de l' âme est décrit aussi dans le troisième livre du Secretum, où Augustinus avec des arguments concluant fait confesser, que Petrarca aima la beauté physique de Laura et que cet amour était la cause de sa désorientation.

http://skuola.tiscali.it/appunti-italiano/petrarca/ascoltate-rime-sparse.html

Nous pouvons donc dire que Petrarca ne s' était pas encore liberé complètement de la folie chrétienne, qui voit des diables partout, et surtout dans les régions, où elle n' était jamais été. De Dante à Petrarca il y a une petit progrès, pourtant pas très grand. Dans la Vita Nova Dante décrit encore une femme. La tragédie commence, quand son cerveau commence à être inondé par la folie chrétienne et Thomas d' Aquin. Ce très probable que l' ancrage de la Divina Commedia dans le système educatif italien est dû à l' intervention de l' église catholique et du Vatican.