apprendre l' italien en ligne - cours d' italien - gratuit
anglais-online.de
allemand-online.de
espagnol-online.de
Contenu |
 
biographie: Giuseppe Abba
 Giuseppe Abba

1) Anotaciones en cuanto se refiere a la didáctica 2) biografía Giuseppe Abba 3) Contexto histórico

 1) Anotaciones en cuanto se refiere a la didáctica

Le texte est complètement inutil en ce qui concerne l' apprentisage de l' italien. La syntax et le vocabulaire se distinguent beaucoup de l' italien parlé aujourd' hui. Mis à part cela il demande de très bonnes connaissance sur les guerres d' independances italiennes. Tout au contraire à ce que sugère le titre, il ne s' agit pas d' une "chroniqu", mais d' une inteprétation des faits historiques qui ne sont pas présenté de manière structurés. Ce texte ne sert qu' au gens qui étudient philologie italiennes. Dans ce cas il pourrait servir de base pour un seminaire sur l' histoire italienne. On pourrait analyser à traver de ce texte les évènement historique qui ont débouché à la indépendance et unification de l' Italie.

Il y aura de gens qui se demandront pourquoi nous avons inseré un texte tellement compliqué, accessible seulement aux experts d' histoiren italienne. Voilà la réponse: Il s' agit d' une erreur. On a registré un autre text que celui prevu, mais puisque nous l' avons eu, registré dans un studio de son professionel, nous l' avons mis dedans. Mis à part cela on ne peut pas exluire qu' il y a des gens qui étudie la philologie italienne, dans ce cas là il peut être util.

 2) Biografía de Giuseppe Abba

Les texte traite des événements qui se sont produits avant la naissance de Giuseppe Cesare Abbas, mais qui jouent un rôle decisif, au moins selon Cesare Abbas, pour la conscience nationale italienne. L' époque dont parle le texte s' était achevée avec la bataille de Waterloo, dans laquelle Napoléon fue vaincu definitivement. Le texte décrit les consequences de la révolution française pour l' Italie, l' importance qui avait Napoléon pour l' Italie et quelque batailles de l' armée française en Italie. Pour Abba tous ce événement sont le début du mouvement independiste italien. Il est né en 1838 en Cairo Montenotte (Liguria / proche de la frontière avec la France), soit dit dans la ville où Napoléon avait vaincu l' armée autrichienne-sardique, victoire qui marque le début de son ascension. Après l' école primaire Abbas suit des cours dans une institution des Scolopi à Carcare (à quelque 40 km au sud de Montenotte). Les Scolopi, dont les officiel était Chierici Regolari Poveri della Madre di Dio delle Scuole Pie, fut un ordre qui s' occupa de l' éducation des enfants d' origine pauvre. L' épisode du roman Chronache di Memoria où sont raconté des événements qui se sont produits à l' interieur du seminaire se base donc sur des expériences personels, les enseignants des Scolopi, tout au contraire de ce qu' on pourrait supposer, étaient des supporteur acharnés de la révoultion de 1848 (voir ci-dessous, context historique). En 1858 il étudia pour un temps bref à l' université de Genua, mais abandona ses études pour participer dans la deuxième guerre d' indépendance (voir contexte historique). Il joignit la marche des 1000 de Garibaldi contre le royaume des deux Sicile. La Sicile était, par la descendance du roi et de la reine liée à l' Autriche et à l' Espagne et était à cause de cela un obstacle pour la unification de l' Italie et fut éliminé en 1860 par Garibaldi avec l' occupation de Naples. Cette épisode, à laquelle Abbas avait personnellement assisté, ne joue aucun rôle dans le roman. En 1861 il retourna à Cairo Montenotte pour ses dédier aux travaux publiques et en 1862 il s' immatrucula à l' université de Pisa pour continuer ses études. En 1866 il joignit encore une fois les troupes de Garibaldi et participa dans la troisième guerre d' indépendance italienne (voir contexte historique). Le 21 juillet de 1866 participa dans la bataille de Bezzecca (Bezzecca se trouve au nord du Lac de Garda) où les autriechiens furent battu. A partir de ce moment là il se dédia exclusivement à son œuvre littéraire. En 1884 il devint à l' institut Tecnico de Brescia, où il enseigne 26 ans. Il mourut à Brescia le 6 novembre 1910.

 3) Contexto histórico

Le text traite l' époque de la révolution française et les répercussions de celle-ci, autrement dit l' époque de Napoléon et les trois guerre d' independence italiennes. Pourtant il ne raconte que les événement qui se sont produit à Piemont / Ligurie. Le rôle de Garibaldi, très important et bien connu d' Abbas, puisqu' il s' etait joint à ses troupe, n' est pas mencionné du tout.

La guerre d' indépendence italienne peut être divisé en quattre période.

a) Le période du 2 mars 1796 (le directoire donne le commandement suprême sur les troupes stationnées en Italie à Napoléon) jusqu' au 17 octobre 1797 (paix de Formio)
b) Première guerre d' indépendence italienne 1848 / 49
c) Deuxième guerre d' indépendence 1859
d) Troisième guerre d' indépendence de 1866 à 1870

a) La première intrusion des jacobins en Italie et la propagation des idées révolutionnaires françaises est mentionnée brevement dans le roman. Pourtant la majeur partie du roman occupe la déscription des différent batalles de Napoléons avec beaucoup de référence à la situation politique en France à cette époque. À l' interieur la France était instable et le deuxième directoire, auquel appartenait aussi Barras, dont l' amante allait être l' épouse de Napoléon, n' aurait pas pu se maintenir, si Napoléon n' avait pas supprimer une émeute des troupes royales (cette épisode est raconté dans le roman de Abbas). À l' époque la France était en guerre avec plus au moins toutes le monarchie de l' Europe, mais à l' époque qui suivit directement à la révolution française surtout contre l' Autriche, dont faisait partie aussi le nord de l' Italie, soit directement, comme la Lombardie, ou indirectement en tant que allié comme le royaume Sardaigne - Piemont sous Victor Amadeus III (À ce moment! Plus tard Sardaigne - Piemont sera à la tête du mouvement indépendentiste.). Napoléon lutta donc en Italie contre les troupes autriechiennes et les troupes de Sardaigne - Piemont. Les différents batalles sont décrites dans le roman de Abbas de manière detallée. Puisque Napoléon possedait moins de troupes et qui étaient en plus mal equipées il lutta premièrement contre les autriechiens et après contre Sardaigne - Piemont. Dans la bataille de Montenotte il vanquit le 12 april de 1796 les autrichiens et le 13 april 1796 les troupes de Sardaigne - Piemont. À Turin on firma le 18 mai de 1796 le contrat de paix dont lequel la maison de Savoyen (roi de de Sardaigne-Piemont) ceda Nice à la France. Les succeseurs au trône de Savoyen, Carlo Emanuel IV, Victor Emanuel et Carlo Felix ne sont pas mentionnés dans le récit de Abbas. Celui qui est mentionné c' est Carlo Alberto, alors le leader du mouvement indépendiste. On raconta dans le récit que l' origine de ce dernier suscita des controverses dans le peuple italiens. Carlo Alberto provenait d' une ligne latéral de la maison Savoyen. Il subit au trône après que Carlo Felix, fils de Victor Amadeus III mourut sans successeur. Carl Alberto de sa part, qui avait déclaré la guerre à l' Autriche (!), abdiqua après la défaite de Novara (1849) en faveur de son fils, Victor Emanuel II (né le 14 mars à Turin, mort en 1878 à Rome). Mais cela appartient à c) et d).

Dans les guerres napoléoniennes presque toute l' Italie, y inclus l' état ecclésiatique, tomba sous la domination de Napoléon. Dans le contrat de paix de Formio le 17 octobre de 1779 la France reçoit aussi l' Hollande, pays jusqu' alors sous domination de l' Autriche. Le seul état qui resta sous domination autrichienne était la République de Venice, que Napoléon donna à l' Autriche en tant que compensation pour la Lombardie.

b) Le texte fait assez souvent révérence à l' année 1848. Abba avait alors 10 ans. La date 1848 / 1849. Cela est utile d' un point de vue didactique, mais évidemment c' est l' époque entre 1815, abdication de Napoléon et restauration et 1848, des émeutes dans plusieurs villes italiennes, qui preparent les événements de 1848. C' est à cette époque aussi que Garibaldi fut expulsé pour la première fois du pays. Pourtant de tous ces événement, indispensable pour la compréhension du text, le récit ne raconte absolument rien. À cette époque se formèrent plusieurs mouvements de divers orientations politiques, libéraux, supporteur de la monarchie, des mouvement inspirés par la révolution française qui n' avaient qu' une seule chose en commun: Tous voulaient que l' Italie soit indépendante. Quelques uns de ces mouvements sont brièvement mentionés dans le récit de Abbas. Le Carbonari (le nom dérive de Carbonaro, charbonnier, puisque cette organisation empruntèrent beaucoup de mots décrivant leur structure du monde des charbonniers comme barraca / hutte, lieu de rencontre, vendita / marché, salle de réunion etc.). Leur structure se ressemblait à celle des franc-maçons. Le Carbonari avaient jusqu' à 600 000 membres. En 1820 ils organisèrent des émeutes à Naples, ce que força au Roi Bourbon Ferdinand I, Roi de deux Sicile (île de Sicile et la partie inferieur de l' Italie) à signer une constitution. À cause de cela intervinrent les Autrichiens ce qui fit en revanche intervenir les français. Mais tous ces faits, très important pour l' unification de l' Italie, ne joue aucun rôle dans le récit de Abbas. Quelques fois est nommé Mazzini. Giuseppe Mazzini était au début membre des Carbonari, jusqu' à celui-là se dissolut dans le mouvement "Nueva Italia", crée par lui. Ce mouvement était devenu important grâce au journal Giovine Italia / Jeune Italie. Seulement en passant est nommé la figure central de la unification de l' Italie: Giuseppe Garibaldi. Garibaldi organisa en 1834 une émeute à Piemont, qui fracasa lui obligeant d' aller en Amérique du Sud ou il participait dans les guerres postcoloniales de ce continent. Tout cela et les revendications de la bourgeoisie des reformes économiques déboucha à une révolte en Milan en 1848. Les troupes autrichiennes étaient obligé de se retirer à leur forteresse à Garda, Verona, Legnano. Cela déchaîna des réactions dans toute l' Italie. Le royaume de Sardaigne - Piemont, sous Carlo Alberto en faveur des réformes, se declara alors puissance protectrice de la Lombardie et déclara la guerre à l' Autriche. Il se forma alors une coalition assez hétérogènes: Le royaume de Sardaigne-Piemont, le royaume des deux Sicile, l' état ecclesiatique et les troupes de la Lombardie. Ferdinand II, roi de deux Sicile, était en contre des reformes, le pape Pius IX était en principe en faveur des réformes, mais pas à des réformes si profondes telles qu' elles étaient exigées par le peuple. Pourtant le 30 mars de 1848 la coalition triompha contre les autrichiens à Goito et Carlo Alberto est déclaré roi de toute l' Italie. Pourtant Ferdinand II, qui avait à cause de ses positions conservateurs des problèmes intérieurs et pape ont du retirer ses troupes et isolé Carlo Alberto fut battu à Custozza le 25 juillet1848. Les autrichiens rétablirent leur domination sur l' Italie. Cette épisode est mentionné dans le texte quand Abbas décrit la carosse de Carlo Alberto allant à l' exile au Portugal. Son successeur sera Emanuel II. À cette époque Abbas à 11 ans. Manzini et Garibaldi proclamérent el 9 février de 1849 la république de Rome, le pape Pius IX s'enfuit. Les troupes de Garibaldi en revanche sont battues par la France, qui intervint en faveur du pape. Garibaldi, qui ne joue aucun rôle dans le récit de Abbas est obligé d' aller en exile encore une fois. Cette fois pas en Amérique du Sud, mais en Amérique du Nord. Cela signifie le fracas de la révolution de 48.

c) Le problème avec la deuxième guerre d' indépendance est le même qu' avec la première. Il s' agit d' une fiction utile d' un point de vue didactique, mais évidemment le temps ne s' était pas arrêté entre 1849 et 1859. Le royaume de Sardaigne-Piemont, sur tout sous la présidence de Camilo Benos di Cavour (mentionné plusieurs fois dans le texte), l' idée de libérer l' Italie par sa propre force et cherche des alié, surtout la France, qui est interessé de affaiblir l' Autriche. Il arrive à former une coalition avec Napoléon III, en lui donant en contrepartie Nice (ce qui amene à un conflit avec Giuseppe Garibaldi.) Quand l' Autriche attaque Sardaigne - Piemont il est battu dans la bataille de Solferini (proche du Lac de Garde) le 24 juin 1859. Sauf quelques régions comme Modena, Parma, Bologne, Emilia - Romagna, Venice la domination de l' Autriche en Italie est terminée. Plus important encore, surtout pour Abbas lui - même puisqu' il y avait participer était la marche de mille de Garibaldi (qui était retourné de son exile aux Etats Unies en 1854) qui força le roi des deux Sicile à abdiquer. A partir de ce moment là le royaume de deux Sicile appartenait à Sardaigne - Piemont.

d) Après 1859 la domination de l' Autriche sur l' Italie était finie. Seul l' état ecclésiastique et Venice (et Triest, qui seulement en 1919 devient un ville italienne, voir "Une plaisanterie reussie") restent sur la domination de l' Autriche. La tentative de libérer Venice fracasa, dans la bataille de Custozza les italiens sont battus. Mais après que l' Autriche avait perdu la guerre contre l' Allemagne, elle était obligé a cedé Venice à la France qui la céda après à l' Italie. Quand la France ne pouvait plus protéger Rome à cause de la guerre contre l' Allemagne Rome tomba su domination italienne aussi. Tous ces événement ne jouent aucun rôle dans le texte de Abbas.

Finalement: C' est un text compliqué. Nous ne l' avons pas encore traduit.